Au coeur de l'humanitaire
et du volontariat
Volontariat et Humanitaire sans Fronti?res
Volontariat et Humanitaire sans Fronti?res
Volontariat et Humanitaire sans Fronti?res
Volontariat et Humanitaire sans Fronti?res
Tout ce qui est humain est nôtre

Description des chantiers

Chantier de Mobilisation et Sensibilisation sur  les IST/VIH/SIDA

Les volontaires (expatriés et autochtones) à la suite de leur formation en IST/VIH/SIDA, formeront à leur tour les jeunes du village comme pairs éducateurs qui les aideront dans leurs sensibilisations (ceci même après le départ des volontaires).

Ils feront des sensibilisations de proximité (portes à portes): ils passeront de maisons en maisons en petits groupes pour discuter et expliquer à la population,

La sensibilisation de masse: la sensibilisation se fera en un lieu public avec toute la population, occasion de faire la synthèse de la proximité. Selon la grandeur des communautés, la sensibilisation peut se faire dans plusieurs villages proches.

Les moyens de mobilisation et de sensibilisation sont : les causeries débat, les jeux, le théâtre, la distribution des préservatifs et des dépliants d’information et affiches; les  volontaires et les jeunes du village se produiront à la fin du chantier en pièce de théâtre. Les volontaires peuvent se munir si possible des préservatifs féminin et masculin, des affiches et posters, bref tout pour une campagne.
Les volontaires recevront une petite formation au début du chantier.


Contexte et justification du Chantier de mobilisation et sensibilisation sur  les IST/VIH/SIDA

Les mois de juillet, août et septembre correspondent à la période des grandes vacances où les jeunes adoptent des comportements sexuels à risque, des rapports sexuels occasionnels souvent non protégés. Car c’est des moments de grandes intimités, de grandes retrouvailles, de relations et correspondances.
Fort de ce constat, il est nécessaire voire urgent que des mesures adéquates soient initiées pour éviter aux jeunes les grossesses non désirées, des avortements provoqués, la déscolarisation, la drogue, la toxicomanie, des infections IST/VIH/SIDA, et d’autres fléaux sociaux.
C’est dans cette optique que « VHF » organise chaque vacances des mobilisations sociales et communautaires d’animation globale sur les IST/VIH/SIDA pour tenter de répondre aux besoins d’information, de formation et d’éducation des populations pour un changement positif de comportement et de prise de conscience au niveau de toutes les couches sociales.

Objectifs spécifiques :

– Susciter chez les jeunes élèves, apprentis, déscolarisés et fonctionnaires l’adoption des comportements sexuels responsables ;
– Améliorer  le niveau d’information et de connaissance des jeunes filles et garçons des populations rurales en matière des IST/VIH/SIDA.
– Fournir à ces populations un ensemble d’informations et de techniques permettant une utilisation cohérente et rationnelle des méthodes de prévention ;
– Organiser des séances de formation des formateurs et des pairs éducateurs au sein des différents groupes de jeunes dans les villages ;
– Lutter contre la pénurie de préservatifs dans les milieux ruraux.

Chantier Soutien Scolaire

Au cours des longues vacances d’été, il est constaté que la plupart des élèves perdent les acquis de l’année scolaire écoulée. Par conséquent, la reprise des cours devient une véritable casse tête pour les élèves  et surtout les enseignants. C’est suite &agrave ce problème que « VHF » met en œuvre pendant chaque vacances des projets « soutien scolaire ».
Le projet sert à maintenir et améliorer le niveau des ces enfants et à donner un appui matériel aux élèves du primaire et du secondaire puis aux établissements scolaires.
Il consiste à cet effet à donner des cours de vacances aux élèves des niveaux primaire et secondaire dans les matières dans lesquels ils éprouvent plus de difficultés (Mathématiques, Sciences Physiques, Anglais, et Français…) afin de les préparer à être aptes pour la prochaine rentrée.
Le projet permet donc aux élèves participants d’être à l’aise au début des cours de l’année scolaire qu’ils auront à entamer. Il permet aux tous petits (le CP) par exemple d’apprendre la syllabation et le comptage et aussi l’écriture des  nombres.
Ces cours d’appui sont importants pour les jeunes élèves du primaire et du secondaire des milieux ruraux qui évidemment ont moins d’atouts que ceux des villes. C’est pourquoi les communautés rurales sont les cibles privilégiées pour ces activités.

Le travail à faire :

Vous serez imprégnés dans le programme scolaire du pays et vous jouerez essentiellement le rôle d’enseignant au cours primaire et/ou secondaire. Vous dispenserez des cours dans une matière de votre choix (Anglais, Français, Allemand, Mathématiques, Sciences Physiques, Science de la Vie et de la Terre, culture générale, etc.).
Les volontaires travailleront 5 heures chaque matinée, de lundi à vendredi.
Les après midi et les week end seront libres et les volontaires pourront s’adonner aux activités culturelles ou autres.
Des fournitures scolaires sont distribuées aux élèves et aux établissements à la fin des cours.
Les fournitures scolaires seront les bienvenues de la part des volontaires.

Chantier Animation socio éducative avec enfants et adolescents

Les enfants peuvent et doivent contribuer au développement de leur localité. « L’enfant est le père de l’homme » a dit WORDSWORTH. Pour cela un bon encadrement de la part de leur entourage leur sera profitable. Ce qui n’a toujours  pas été le cas dans les pays africains et surtout dans les zones rurales.

Ce type de chantier est ouvert aux volontaires qui ont des aptitudes à travailler avec des enfants et qui pourront accepter leurs particularités.

Ils encadreront et animeront les enfants sur des notions de culture générale à travers des jeux et des situations ludiques à caractère éducationnel et instructif.
Ils animeront les enfants dans différents ateliers constitués de : dessins, peinture et modelage, jeux divers, chants et danses, contes et sketch, compétitions divers, etc.
Ils pourront également présenter des aspects culturels typique de leur pays (chants, danses, jeux, etc.).

Les volontaires sont invités à apporter des jeux et tout ce qui peut contribuer à l’animation des enfants.

Les volontaires suivront une petite formation au début du chantier.

Chantier animation et noël avec les enfants

Dans les zones rurales, pendant les congés de noël, par faute de moyens financiers, beaucoup sont les enfants qui n’ont pas la possibilité de bénéficier des cadeaux des parents ni de se réjouir et profiter de cette fête de noël comme les autres.
Ce type de chantier est également ouvert aux volontaires qui ont des aptitudes à travailler avec des enfants et qui pourront accepter leurs particularités.
Ils encadreront et animeront les enfants sur des notions de culture générale à travers des jeux et des situations ludiques à caractère éducationnel et instructif.
Ils animeront les enfants dans différents ateliers constitués de : dessins, peinture et modelage, jeux divers, chants et danses, contes et sketch, compétitions divers, etc.
Ils pourront également présenter des aspects culturels typique de leur pays (chants, danses, jeux, etc.).

Les volontaires sont invités à apporter des jeux et tout ce qui peut contribuer à l’animation des enfants.

Les volontaires suivront une petite formation au début du chantier.

Intégration Familiale

Sur chaque chantier, des moments de vie en famille sont organisés certains jours et les volontaires qui le désirent sont placés dans des familles de la localité avec lesquelles ils passent quelques temps ensembles (selon le programme) ; une véritable opportunité de découvrir les vraies réalités, les mœurs et coutumes de la localité donnée en participant et en s’intégrant aux activités quotidiennes de la famille hôte.
Ils participeront ainsi à la vie quotidienne de la famille pour une plus grande découverte des réalités culturelles de l’Afrique.

Batik

C’est une technique d’impression des dessins d’art africain sur T-shirt, pagnes et création de toiles avec des bains dans différentes couleurs.

Percussion

Elle consiste à initier les volontaires aux rythmes de sons traditionnels togolais sur un djembé (tam-tam professionnel).
Les volontaires peuvent ramener un djembé à leur retour et l’association se fera le plaisir de leur commander un djembé professionnel.

NB :
L’hébergement est organisé dans de bonnes conditions en fonction du milieu d’accueil (maison, école, etc.…) avec une salubrité exceptionnelle. Les volontaires sont généralement logés ensemble ou en groupe.
Chaque volontaire participe aux tâches de la vie quotidienne (faire les emplettes, les courses, la cuisine, la vaisselle, l’eau, le ménage…)
Pour cela, le groupe est divisé en plusieurs sous groupes pour une bonne organisation.
Chaque chantier est encadré par un animateur et un vice animateur ayant reçu une formation concernant la gestion d’un groupe.
Ce sont des chantiers internationaux : les langues autorisées sont le français et l’anglais.
Le règlement intérieur qui régit la vie sur le chantier est lu et affiché sur le chantier.

Ces chantiers internationaux sont des carrefours de rencontres interculturelles.
Ce sont des moyens de travailler de manière pratique, de faire quelque chose d’utile sur le plan social, de prendre conscience des réalités Africaines, de découvrir les joies et peines des populations rurales, leur façon de résoudre les problèmes quotidiens de la vie, leurs aspirations, leur peur et crainte, etc.… C’est aussi une possibilité qui est offerte à toute personne quelque soit sa provenance de rencontrer des peuples et des cultures qui sont différents des leurs. Bref de vivre à la manière Africaine !!!
Durant les chantiers « VHF », Vous vivrez une expérience hors du commun. Vous vivrez avec les volontaires expatriés et autochtones dans les mêmes conditions de vie. Vous découvrirez une nouvelle mentalité, une nouvelle vie avec des valeurs différentes et vous ferez des rencontres magiques, un séjour magnifique, basé sur l’échange, l’entraide et l’amour.

Les après-midi seront consacrés principalement aux loisirs enfants et aux animations culturelles.
Les initiatives et innovations en matière de loisirs et jeux divers sont acceptées de la part de tous les volontaires. Néanmoins nous avons des programmes précis pour ces séances, qui servent à divertir les enfants, à les encadrer et à les former sur les plans socio-éducatifs.
Les week-ends et certains après midi sont généralement destinés aux loisirs des volontaires : sorties ballades, randonnées, matchs, manifestations culturelles (ballet, danses traditionnelles, percussion de djembé, de tam-tam, de tambour…).

Durant le chantier, des excursions et/ou des ballades de découvertes, des activités culturelles et de rencontres sont organisées entre campeurs et la population locale. L’équipe des campeurs organise d’autres activités de loisirs en dehors de celles de « VHF » pour l’équipe (anniversaire de l’un des campeurs,…).
Tour à tour, il est organisé des soirées (africaines, européennes et autres selon les nationalités sur le chantier) pendant lesquelles les volontaires peuvent préparer des repas de leurs pays, diriger des discussions sur la vie dans leurs pays.
Certains après-midi et nuits sont aussi meublés par plusieurs activités comme des matches de football, contes, légendes, jeux, compétitions, sorties, danses modernes, danses traditionnelles, réjouissances populaires, théâtre, expositions d’œuvres artistiques, discussions sur un thème au choix des volontaires pouvant permettre des échanges parfaits etc.…

Les volontaires peuvent faire du tourisme avant ou à la fin des chantiers, afin de découvrir les profondeurs du Togo.  Ils pourront aussi visiter s’ils le veulent, les pays limitrophes (Bénin, Ghana, Burkina-Faso).
« VHF » a à sa disposition, des guides pouvant aider les stagiaires à consacrer une partie de leur séjour au tourisme.
Pour ces voyages à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, des dispositions sont alors prises par l’association pour les leur faciliter (visa, voiture, guides…).

Quel que soit le chantier choisi, les volontaires peuvent suivre gratuitement une mini formation en percussion (tam-tam, tambour, djembé professionnel, balafon…) ou en teinture et batik. Cette petite formation se fera pendant les week-ends et heures de loisirs.
Les volontaires peuvent ramener un djembé à leur retour et l’association se fera le plaisir de leur commander un djembé professionnel.

La fin de chaque chantier se solde par une remise solennelle d’attestation de participation aux volontaires.
Chacun présentera ses impressions sur la manière dont se sont déroulées les activités et fera des propositions pour les camps chantiers des années à venir.

 

 

VHF, pour le développement des populations de base, nous disons oui